ALTO II

L’Alto II du fabricant suisse Gold Gmt est appareil de téléphonie mobile avec un clavier physique et un retour vocal des saisies et informations affichées à l’écran. À contre-courant des smartphones tactiles aux fonctions étendues à des usages informatiques et multimédia, l’Alto II se veut un appareil extrêmement simple, limité à une utilisation des fonctions de base de la téléphonie mobile : appels, SMS, gestion de contacts...

Version : V51 AVI

Prix TTC : de 149 € à 195 €

Date de publication : 27 juillet 2015

Convertir cette fiche au format MP3

Téléphone ALTO II

Présentation

L’Alto II est un appareil mobile dédié aux publics ayant des difficultés d’utilisation et rebutés par des solutions de téléphonie aux interactions et fonctionnalités étendues jugées souvent trop complexes. Dépourvu d’écran tactile, l’Alto II est entièrement utilisable par un clavier et une série de touches physiques. Grâce à un affichage en caractères agrandis, un niveau de contraste élevé et une assistance vocale, l’Alto II est accessible aux publics déficients visuels à la recherche d’une solution simple d’usage et limitée aux principales fonctions de téléphonie mobile : appels, SMS, gestion de contacts, alarmes…

Description

Muni d’un clavier coulissant, l’Alto II est un appareil compact, assez épais, doté sur sa face avant d’un écran LCD couleur de 2,2 pouces de diagonale.

Alignées sous l’écran, se trouvent trois touches facilement identifiables : une touche d’appel, carré et de couleur verte, nommée « Call » ; une touche rectangulaire, avec des flèches directionnelles verticales et une touche bleu de validation incrustée en son centre, nommée « OK » ; une touche stop, ronde et de couleur rouge, nommée « End ».

Une fois la partie supérieure coulissée vers le haut, l’appareil laisse apparaitre un clavier téléphonique classique de 12 touches pour des saisies numériques ou alphabétiques de type « ABC ». Des repères tactiles sont placés sur les touches 5, étoile et dièse pour en faciliter le repérage. Sous la touche dièse et légèrement en retrait du clavier, un trou correspond à l’entrée du microphone.

Au-dessus de l’écran une fente horizontale pour la sortie audio des communications téléphoniques.

Sur le côté droit, une touche « Multifonctions » pour activer ou désactiver le guide vocal, répéter la dernière instruction sonore ou, à partir de l’écran d’accueil, annoncer vocalement l’état du système (nom de l’opérateur, niveau du signal de réception et de la batterie). Juste en-dessous, une touche à deux positions pour le réglage du volume.

Sur le côté gauche, une prise jack pour l’insertion des micro-écouteurs fournis, ainsi qu’un compartiment donnant accès à une prise USB pour la connexion vers l’adaptateur secteur ou un ordinateur.

Au dos de l’appareil, une trappe d’accès à la batterie et aux cartes SIM et SD ainsi qu’une fente pour la sortie audio des sonneries, de la synthèse vocale et des appels en mode main libre.

Sur la tranche inférieure, une connectique de liaison avec la station de charge.

Utilisation

L’utilisation de l’Alto II est simplifiée au maximum. Sa mise sous tension est effectuée par un appui prolongé sur la touche « End ». Une indication sonore suivie d’un message audio d’aide indique la fin de l’initialisation de l’appareil. L’assistant vocal étant actif dès le démarrage du système, toutes les saisies clavier et informations affichées à l’écran sont vocalisées. Les trois principales touches de commandes, « Call », « OK, flèches de navigation » et « End » ont chacune un rôle contextuel, identifié à l’écran par un texte de couleur identique à la touche physique qui lui est attribuée.

Pour passer un appel téléphonique, il suffit de saisir un numéro directement au clavier ou encore d’utiliser un numéro associé à un contact mémorisé dont la liste est affichée en appuyant sur la touche « flèche vers le bas ». Dans les deux cas, l’appel est lancé par un appui sur la touche « Call ». Cette dernière touche étant également utilisée pour activer ou désactiver le mode main libre.

Lors de la réception d’un appel, le numéro du correspondant, ou son nom, s’il est présent dans les contacts, est annoncé. La touche « OK » permet de prendre l’appel, tandis que la touche « End » rejette l’appel ou met fin à la communication en cours.

Toujours à partir de l’écran d’accueil, le raccourci « flèches vers le haut » donne accès aux fonctions SMS. Un menu permet alors de choisir entre les options  « Nouveau » pour rédiger un nouveau message, « Reçus » et « Envoyés » pour consulter, respectivement, la boîte de réception ou celle des messages envoyés. À la validation sur « Nouveau », l’utilisateur est invité à saisir le numéro de téléphone du correspondant (option « Entrer le numéro »), ou à choisir un des contacts mémorisés sur le téléphone. Sur le nouvel écran, la rédaction d’un message utilise le clavier alphanumérique et une saisie de type « ABC ». Comme pour toutes les saisies effectuées avec l’Alto II, seule la correction du dernier caractère est possible par la touche « End », la touche « Multifonctions» pouvant être utilisée pour répéter la totalité du texte entré. Une fois le message rédigé, l’appui sur la touche « OK » affiche deux options pour l’envoi ou l’annulation du message.

Un menu, accessible de l’écran d’accueil par la touche « OK », donne accès aux autres fonctions du téléphone : « Contacts », pour ajouter, modifier ou supprimer un contact ; « Alarmes » pour programmer une alarme visuelle et sonore unique ou hebdomadaire ; « Aide » pour l’affichage et la lecture d’une aide sur chaque fonction du téléphone ; « Réglages » pour modifier les réglages par défaut tels que la luminosité de l’écran, sélectionner une vitesse d’élocution pour la synthèse vocale, activer ou désactiver le mode vibreur…

Les informations concernant l’état du système, nom de l’opérateur réseau, niveau de signal et batterie, peuvent être obtenues individuellement par des combinaisons mêlant symboles étoile, dièse et chiffres ou globalement par un appui sur la touche « Multifonctions » à partir de l’écran d’accueil.

Enfin les informations système, les nouveaux messages ou les appels sont identifiés par des textes vocalisés sur une couleur de fond spécifique au type de notification : fond rouge pour une alerte batterie faible ou le lancement d’un appel SOS…, fond jaune pour le rappel d’une alarme, fond vert pour notifier la réception d’un appel téléphonique ou d’un SMS.


Afficher la fiche technique


Remarques

La présente fiche concerne le téléphone Alto II version V.I. (Visually Impaired) destiné plus particulièrement aux publics déficients visuels. Dans cette version la synthèse vocale est automatiquement activée et la touche « Multifonctions » est utilisée pour répéter le dernier message prononcé.

Les numéros d’appel SOS sont activés par un appui de plus de cinq secondes sur n’importe quelle touche du téléphone. Les numéros de téléphone enregistrés sont composés dans l’ordre, jusqu’à ce qu’un correspondant décroche.

Le téléphone Alto II est disponible en trois couleurs : bleu, orange ou noir.

La carte SD livrée est utilisée exclusivement pour le stockage des données de la synthèse vocale.

Points forts

  • Pour les publics à la recherche d’un téléphone mobile simple d’usage, les fonctionnalités limitées à l’essentiel sont suffisantes.
  • L’ergonomie matérielle est bien pensée : clavier physique coulissant, touches correctement délimitées et aisément identifiables tant visuellement que tactilement.
  • L’affichage à l’écran des commandes contextuelles associées aux touches « Call », « OK » et « End » respecte le code couleur des touches de l’appareil.
  • Le prix attractif pour un appareil adapté.
  • La station de charge évitant les manipulations fastidieuses du câble d’alimentation.

Points faibles

Général

  • La vocalisation ralenti le fonctionnement du système et provoque des temps de réponse important et une voix parfois chevrotante en cours de navigation dans les menus, lors de la lecture d’informations affichées, de SMS…
  • À la sortie de la mise en veille, un déplacement du focus est nécessaire pour que l’assistant vocal puisse lire l’information active.
  • Pour de nombreux utilisateurs, la vitesse d’élocution maximale de la synthèse vocale, limitée à 120 %, pourra paraître vite insuffisante.
  • Absence d’une gestion de curseur dans les fenêtres de saisies. Les corrections ne peuvent être effectuées qu’en effaçant le texte lettre à lettre à partir du dernier caractère affiché. Les caractères supprimés ne sont pas lus, obligeant à utiliser régulièrement la touche multifonctions pour lire le texte saisi.
  • Les codes, permettant d’obtenir des informations système ou d’effectuer des actions comme la suppression des messages reçus ou envoyés, nécessitent une saisie longue, sont difficiles à retenir et ne sont disponibles qu’à partir de l’écran d’accueil.
  • Malgré la très bonne ergonomie générale du clavier, la touche « OK » est trop petite. Sa proximité avec les touches de déplacement verticales provoque parfois des erreurs.
  • La difficulté d’insertion de la prise d’alimentation USB sur le téléphone et le risque d’endommager le connecteur.
  • La mise à jour du micro logiciel est payante et nécessite le retour du téléphone auprès du fabricant ou du distributeur.

Contacts

  • Absence d’une commande pour afficher les détails d’un contact.

SMS

  • La lecture d’un SMS n’est possible qu’à son ouverture et dans sa totalité, il n’existe pas de fonctions pour stopper ou reprendre la lecture, pour naviguer dans le texte par caractères, par mot, par ligne…
  • L’envoi d’un SMS vers plusieurs destinataires n’est pas prévu.
  • Lors de l’insertion de caractères spéciaux par la touche étoile, la synthèse vocale ne prononce pas les deux derniers symboles du tableau (dont le retour chariot).
  • Impossible de supprimer un unique message, seule la suppression de la totalité des boîtes des messages envoyés ou reçus est possible.
  • La capacité de stockage limitée à 100 messages.

Aide

  • Quel que soit le réglage de vitesse donné dans les réglages, le débit de la synthèse vocale dans l’aide est très lent. La lecture n’est pas synchronisée à l’affichage du texte.

Nos conclusions

Avec l’Alto II, le parti pris par le fabricant a été de concevoir un téléphone mobile aux fonctionnalités limitées mais simple d’usage. Avec une ergonomie matérielle réussie, l’Alto II est rapide à prendre en main, son interface utilisateur et son clavier physique aux touches bien identifiables rendent son utilisation intuitive aux personnes rebutées par la complexité des appareils actuels de type smartphone.

Pour les publics déficients visuels, le principal inconvénient de la version proposée actuellement est une restitution vocale aux temps de réponse beaucoup trop lent.

Les personnes malvoyantes pourront être aidées par un affichage en caractères agrandis et un contraste élevé, à condition toutefois que la taille réduite de l’écran et le peu de possibilités de personnalisation de l’affichage ne soit pas un frein à des besoins qui sont souvent très diversifiés parmi ce type d’utilisateurs.

L’offre d’appareils mobiles simples d’usages, accessibles et se limitant aux fonctions de base de la téléphonie mobile correspond à une demande pour une partie non négligeable des utilisateurs déficients visuels ou séniors. Pour un prix attractif, l’Alto II semble répondre en grande partie à cette attente. Une solution à surveiller de près en attendant qu’une évolution majeure fasse que son accessibilité vocale devienne réellement performante.

Outils et services


Voici quelques outils qui vous permettront de retrouver le CERTAM ailleurs que sur son site web. N'hésitez pas à vous y abonner et à interagir avec nous !

Ces outils sont également accessibles via vos téléphones mobiles pour profiter de nos services où que vous soyez !

D'autres contenus, souvent complémentaires, pourront vous y être proposés.

licence Creative Commons Paternité - Pas de Modification 2.0 France. CERTAM by CERTAM - AVH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas de Modification 2.0 France.
Basé(e) sur une œuvre à www.certam-avh.com.