Accueil > Fiches > Matériel > Navigateur GPS > Trekker Solo

Trekker Solo

Trekker est un système de navigation GPS performant, mais complexe d’utilisation, conçu pour les non ou malvoyants.

Il comprend un PDA avec clavier de saisie, un récepteur GPS, un HP et une synthèse vocale.

Il nécessite l’usage d’un ordinateur et de bonnes connaissances informatiques.

Son coût reste très élevé et les mises à jour sont rares.

Version : 3.0.1

Prix TTC : 1690 €

Date de publication : 21 mai 2010

Convertir cette fiche au format MP3

Trekker Solo, solution GPS

Présentation

Trekker Solo est un système de géolocalisation par satellites fonctionnant selon le procédé « GPS » (Global Positioning System ») mis au point par les Etats-Unis.

Les requêtes de l’utilisateur sont transmises au moyen d’un clavier de type téléphonique pouvant être configuré, au choix, en mode « braille » (les chiffres représentant des points braille) ou en mode « téléphonique » (plusieurs pressions sur une touche permettant de choisir une lettre, comme sur les téléphones mobiles).

Une synthèse vocale permet d’entendre à la fois l’écho des touches de saisie, les options des menus et des boîtes de dialogue, ainsi que de prendre connaissance des résultats d’une recherche.

L’objectif de ce document n’est pas de décrire le système GPS, dont les limitations intrinsèques sont indépendantes des récepteurs (imprécision, perte ou perturbation du signal en milieu urbain, cartographie erronée, etc), mais d’apporter quelques éléments d’information sur le système Trekker, conçu spécifiquement pour les personnes atteintes d’un handicap visuel.

Signalons d’emblée que Trekker est un appareil réservé aux personnes habituées à manipuler des outils technologiques. La possession d’un ordinateur est vivement recommandée pour l’installation ou la réinstallation des programmes et des cartes de géographie.

De plus, il est essentiel qu’un utilisateur de Trekker ait à la base une bonne orientation et une autonomie de déplacement avec canne blanche ou chien-guide, un GPS n’étant pas destiné à compenser des lacunes en ce domaine et pouvant même représenter un danger supplémentaire dans certains cas.

Les trois modes d’utilisation de Trekker

1/ Utilisation de Trekker en mode "suivi"

Le plus souvent, les systèmes GPS, conçus plus spécialement pour les automobilistes, imposent à l'utilisateur d'indiquer une destination. Leur rôle est alors de les diriger sur un itinéraire déterminé. Ce n'est pas le cas de Trekker, outil spécialement adapté à un usage pédestre, dont la première fonction est d'informer sur l'endroit où l'on se trouve et d'indiquer les noms de rues empruntées et adjacentes.
Une fois le PDA sous tension (2 à 3 secondes), on bascule l'interrupteur du récepteur et celui du HP sur On. On lance alors l'application Trekker en utilisant soit le menu principal, soit le raccourci CTRL+F4.
En général, il suffit de rester immobile pendant quelques secondes ou dizaines de secondes pour recevoir le signal GPS. On en est informé par une série de bips qui précèdent un premier message vocal annonçant notre position ("Vous êtes rue X"). À partir de cet instant, on peut se diriger dans n'importe quel sens, on est en permanence suivi par le GPS. Trekker diffuse un message sonore à chaque modification détectée dans notre position ; il peut s'agir de l'approche d'une intersection, d'un point d'intérêt (point de repère cartographié sur la carte géographique), ou simplement d'une progression de numéro sur l'artère suivie.

À tout instant, on peut presser l'une des touches du clavier tactile pour obtenir : la répétition du dernier message, le nombre de satellites en vue, la vitesse de déplacement (avec une marge d'erreur relative), l'altitude (même remarque), la latitude, la longitude, la direction (Sud-Ouest, par exemple), la ville en cours d'exploration, les points d'intérêt à proximité. Les flèches de direction peuvent être utiles pour faire épeler un nom propre mal compris.

En cours de trajet, on peut enregistrer des "points d'intérêt", c'est-à-dire des repères qui sont mémorisés sur la carte et que Trekker signalera ensuite dès que l'on s'en approchera en faisant précéder le message vocal par une mélodie caractéristique. Ceci est particulièrement utile pour retrouver une adresse précise (son domicile, un restaurant, un théâtre, etc). Ces points d'intérêt personnels, nommés Favoris, viendront s'ajouter aux très nombreux points d'intérêt déjà présents sur la carte géographique, tels que sites touristiques, stations de métro, gares, mairies, parcs, hôtels, restaurants, pharmacies, cinémas, bureaux de poste, banques, etc. En mode pédestre, tous les points d'intérêt sont signalés à mesure des déplacements.

Trekker fonctionne aussi dans les transports (sauf sous terre). Il est conseillé alors d'activer le mode Véhicule dans lequel le nombre d'informations vocales est moins important qu'en mode Pédestre, Trekker ne pouvant pas fournir autant de descriptions compte tenu de la vitesse du déplacement. Sont toutefois signalés les artères rencontrées et les points d'intérêts personnels.

 

2/ Utilisation de Trekker en mode Route

Trekker permet de créer une "route", c'est-à-dire un itinéraire à emprunter pour se rendre d'un point à un autre. Il faut d'abord lui indiquer le mode de déplacement - Pédestre ou Véhicule -, afin que Trekker tienne compte des sens de la circulation routière. On précise ensuite le point de départ, qui peut être une adresse, un point d'intérêt existant ou notre dernière position GPS ou la position courante. Enfin, on indique l'adresse de destination, qui peut aussi être un point d'intérêt. Pour saisir les informations, on utilise le clavier tactile qui fonctionne soit en mode braille, soit en mode téléphonique (comme pour écrire un message sur un téléphone mobile).

Toutes les routes créées sont mémorisées ; on peut ultérieurement les activer, les parcourir, les éditer (c’est-à-dire les nommer de façon explicite) ou les supprimer.
Une fois la route créée, il suffit de l'activer au moment où l'on souhaite effectuer cet itinéraire. La touche "Où suis-je" remplit sa fonction habituelle, mais elle précise en outre : "Route correctement suivie ; directive suivante dans 150 mètres", par exemple ; la distance restante jusqu'à la destination finale est également mentionnée. Dans le cas où l'on emprunte une rue ne figurant pas sur l'itinéraire prévu, Trekker le signale : "Route incorrectement suivie", en précisant le nom de l'artère sur laquelle on devrait se trouver. Si on s'éloigne nettement de l'itiniéraire prévu, Trekker propose de "recalculer" la route. Cette fonction indiquera alors la direction à suivre pour rattraper l'itinéraire convenu.
Lorsqu'une route est activée, on peut utiliser l'option Inverser une route pour pouvoir effectuer un parcours en direction du point de départ.

Enfin, l'option Parcourir permet d'explorer virtuellement un itinéraire depuis chez soi ou dans un bureau par exemple, sans être relié au GPS. Le parcours s'effectue simplement en appuyant sur la touche Flèche vers le haut. À chaque appui, Trekker fournit les mêmes informations que celles indiquées lors d'un trajet en ligne : type d'intersection, nom des artères, direction empruntée.

 

3/ Exploration hors connexion

Une autre façon de découvrir une ville ou un quartier est de l'explorer hors connexion sur la carte. La position de départ peut être une adresse, un point d'intérêt ou la dernière position GPS. Il suffit ensuite d'utiliser les quatre flèches de direction du clavier tactile pour explorer un quartier ou faire une "balade virtuelle".
 

Description

Trekker comprend les éléments suivants :

- un PDA (assistant numérique personnel) standard (actuellement le modèle distribué est un HP 2490B) qui, tel quel, serait inutilisable par une personne déficiente visuelle sans un astucieux "clavier tactile" conçu par le fabricant) ;
- un récepteur GPS, à peine plus épais qu'une petite boîte d'allumettes, fonctionnant par liaison "Bluetooth" (sans fil) ; une fois mis en route, il peut être glissé dans une poche de vêtement ou un sac ;
- un haut-parleur externe connectable au PDA, disposant d'un bouton de mise en route et d'un potentiomètre de réglage du volume sonore ;
- une carte mémoire type "SD" (Secure Digital) sur laquelle il faudra avoir installé une carte géographique avant de l'introduire dans le PDA ;
- le logiciel Trekker Solo, pré-installé par le fabricant
- la synthèse vocale Eloquence qui prononce les caractères saisis et lit les options des menus et boîtes de dialogue.

Les autres éléments livrés ne sont pas nécessaires au fonctionnement de l'application Trekker elle-même :
- un Socle de synchronisation avec câble de connexion USB,
- un bloc d'alimentation,
- un étui de cuir pour le PDA,
- une bandoulière avec compartiment pour insertion du récepteur GPS et du haut-parleur externe,
- un câble à trois connecteurs (dit « coupleur ») pour le branchement des éléments.

Le socle et le câble USB ne sont indispensables que pour l'installation du logiciel et de cartes géographiques. Il est également possible, si l’on a acquis l’option Maestro, d'utiliser le PDA relié à l'ordinateur pour synchroniser des données personnelles entre les deux (fichiers de traitement de texte, carnet d'adresses, courriels).

La présente évaluation ne traite que de l’application Trekker, à l’exclusion de la Suite Logicielle Maestro optionnelle.


Afficher la fiche technique


Remarques

- Les documents « Guides de référence rapide » et « Guide de l’utilisateur » sont consultables depuis le menu Aide.
- Il est possible d’acquérir Trekker Solo dans un premier temps et de commander l’option Maestro ultérieurement (surcoût d’environ 350 €).
- Pour l’écoute des messages de Trekker, on peut utiliser, au choix, le haut-parleur incorporé du PDA ou le haut-parleur externe livré avec l’ensemble de la solution Trekker. Dans le premier cas, on évite de transporter un accessoire supplémentaire ; dans le second, on obtient une qualité d’écoute supérieure, surtout au milieu du trafic automobile.
 

Points forts

  • Clavier tactile bien adapté et ergonomique
  • Récepteur relié au PDA par BlueTooth, d’où la faculté de le placer aisément dans une poche de vêtement ou un sac
  • Le choix d’un haut-parleur externe à volume réglable évite, à l’inverse d’un écouteur, d’être coupé de son environnement
  • Mode apprentissage de touches
  • Aide et documentation aisément accessibles
  • Application standard Windows
  • Synthèse vocale Eloquence compréhensible et rapide
  • Bonne description des carrefours et des points d’intérêt environnants
  • Choix du mode de saisie à l’aide du clavier téléphonique (en mode « braille » ou en mode téléphonique, type « texto »)
  • Présence de nombreux raccourcis clavier
  • Présence d’informations sonores en plus des messages vocaux
  • Possibilité de créer des Favoris, qui sont des points d’intérêt personnels, avec petit message vocal associé, ces Favoris étant signalés par une sonnerie spécifique et le message vocal dès que l’on s’en approche
  • Mode Navigation hors ligne facile à utiliser, les quatre flèches permettant d’effectuer un parcours virtuel dans la direction voulue
  • Lors d’un itinéraire, possibilité de faire annoncer notamment la distance totale, la distance restante, les points d’intérêt à proximité
  • En mode véhicule, limitation des messages vocaux pour éviter d’inévitables décalages dans le temp

Points faibles

  • Coût élevé
  • Système GPS réservé à des utilisateurs avertis, ayant reçu une formation en informatique et, de préférence, possédant un ordinateur pour l’installation du logiciel, des cartes et des mises à jour
  • Encombrement non négligeables en comparaison avec des produits GPS concurrents
  • Nécessité pour l’utilisateur de bien penser, d’une part, à se munir de tous les éléments pour ses déplacements (PDA + récepteur + HP) et, d’autre part, de veiller à mettre en charge ces éléments en temps utile
  • Il n’est pas toujours aisé de mettre le PDA HP 2490B sous tension : un appui trop court sur l’interrupteur marche/arrêt n’a aucun effet, un appui trop long simule plusieurs démarrages, provoquant un conflit logiciel obligeant à une réinitialisation (Reset)
  • À l’ouverture de Trekker, réception du signal GPS parfois impossible, obligeant à relancer l’application
  • Manque d’informations sur la direction à prendre au départ d’un itinéraire en mode « réel » ou en mode navigation hors ligne
  • Description imprécise des carrefours complexes
  • Mauvaise gestion des priorités dans l’annonce des messages lorsque l’utilisateur effectue une commande ou saisit des données
  • Absence d’un mode permettant de mémoriser un itinéraire parcouru pour pouvoir l’emprunter à nouveau ultérieurement
  • Absence du recalcul automatique d’itinéraire, tant en mode véhicule qu’en mode piéton
  • Certains raccourcis clavier d’usage fréquent nécessitent l’appui simultané sur deux touches, mobilisant les deux mains
  • Pas de verrouillage du clavier sur le modèle de PDA HP 2490B (dans un sac ou une poche, un objet peut faire contact avec le bouton marche/arrêt…)
  • Impossibilité de créer facilement un point d’intérêt hors ligne
  • Obligation d’activer manuellement le mode pédestre et le mode véhicule selon les circonstances
  • En mode véhicule, les Favoris (points d’intérêt créés par l’utilisateur) ne sont pas toujours annoncés
  • La création de Routes prend souvent beaucoup de temps, et aucun message ne prévient de l’action en cours
  • Lorsque l’on a plusieurs points d’intérêt ou plusieurs routes à éditer ou à supprimer, il n’est pas possible d’en sélectionner la liste : on doit rouvrir la boîte de dialogue Édition ou Suppression pour chacun d’eux
  • Impossibilité de faire fonctionner simultanément le récepteur GPS et un clavier BlueTooth du fait qu’ils utilisent le même canal de communication
  • Gestion de l’alimentation parfois instable (démarrages intempestifs de l’application alors que le PDA est hors tension, décharge inopinée de la batterie)
  • Installation du logiciel plutôt longue et complexe
  • Installation des cartes de géographie particulièrement longue (plus de six heures pour toute la France), avec obligation d’utiliser les logiciels ActiveSync et Trekker Map Manager
  • La fréquence des mises à jour du système n’est pas du tout satisfaisante

Nos conclusions

Tout d’abord, quelques précisions sur la fiabilité du système :

Il est important de bien comprendre le mode de fonctionnement du GPS pour porter un jugement sur la fiabilité des informations reçues. Plusieurs facteurs interviennent concomitamment :

  • le système GPS lui-même qui, nous l'avons vu, a ses propres limites ; en particulier, il ne peut savoir sur quel trottoir d'une rue nous nous trouvons, il nous considère toujours comme circulant au milieu de la rue ;
  • le moment de la journée, qui peut être favorable ou défavorable sans qu'on puisse l'anticiper ;
  • la vitesse de déplacement (le GPS n'apprécie pas l'immobilité, il devient fiable, parfois, après une certaine distance parcourue ; dans un véhicule, d'ailleurs, la précision s'avère souvent davantage constante qu'en mode pédestre) ;
  • la façon dont les informations ont été répertoriées sur la carte géographique (une imprécision dans l'annonce d'une rue peut être due à une mauvaise donnée sur la carte).

Avec l'expérience, on parvient à déduire la fiabilité du système GPS.

Même si, au cours d'un déplacement, une information sur notre localisation est erronée, il est certain que, en progressant de quelques dizaines de mètres, l'information sera corrigée.

Ainsi, à condition de ne jamais rester statique (et, bien entendu, sous réserve de se situer dans une zone cartographiée), on finit toujours par retrouver sa position. Il ne faut donc pas considérer comme anormal le fait que Trekker nous annonce, un jour, le nom d'une rue alors que nous l'avons traversée vingt ou trente mètres plus tôt et, un autre jour, nous indique le nom de cette rue vingt mètres avant que nous y parvenions.

En règle générale, selon notre expérience, l'annonce des carrefours et des points d'intérêt s'effectue avec une précision pouvant varier de 5 à 30 mètres en moyenne.

Du fait de sa technologie complexe, l’apprentissage du système Trekker nécessite beaucoup de temps. Une fois bien maîtrisé, les personnes déficientes visuelles disposent avec Trekker d'un outil d'aide à l'orientation tout à fait remarquable, tant par ses performances technologiques que par son ergonomie.

Néanmoins, avant d'acquérir un tel produit, il est vivement conseillé de bien prendre en compte les recommandations exposées plus haut et de l'expérimenter, autant que possible, en compagnie d'un démonstrateur ou d'un acquéreur averti.
 

Outils et services


Voici quelques outils qui vous permettront de retrouver le CERTAM ailleurs que sur son site web. N'hésitez pas à vous y abonner et à interagir avec nous !

Ces outils sont également accessibles via vos téléphones mobiles pour profiter de nos services où que vous soyez !

D'autres contenus, souvent complémentaires, pourront vous y être proposés.

licence Creative Commons Paternité - Pas de Modification 2.0 France. CERTAM by CERTAM - AVH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas de Modification 2.0 France.
Basé(e) sur une œuvre à www.certam-avh.com.