Salon du SILMO 2013

L'essentiel

Logo du Silmoi Paris

Ancien site

  • Date de publication :
  • Mots-clés :
  • Description : Le salon du SILMO, présent au parc des expositions de Paris Villepinte depuis 2010, rassemblait en septembre dernier près de 900 exposants sur environ 80 000 m². Cette année, les principaux professionnels de l’optique se sont réunis du 26 au 29 septembre 2013 pour ce rendez-vous mondial de l’optique. Au milieu des centaines d’exposants présents, principalement lunetiers et verriers, ce fut l’occasion pour le CERTAM de découvrir les nouveautés présentées par les quelques distributeurs spécialisés dans les aides techniques dédiées à la déficience visuelle. Nous avons pu ainsi juger des évolutions techniques, apprécier les tendances et manipuler de nouvelles solutions d’agrandissement, parfois innovantes, annoncées ces derniers mois par les fabricants et présentées pour la première fois par leurs distributeurs français.  

Contenu de l'ancien site

Les exposants visités :

Acces’Solution

En présence du fabricant Chris Park, Acces’Solutions a fait la démonstration de sa dernière loupe électronique portable « I-Loview Super HD ».

D’apparence semblable au produit « I-Loview Plus », le modèle Super HD s’en distingue principalement par l’adoption d’une optique haute définition héritée de sa grande sœur « I-Loview 7 HD » ainsi que par une mise au point automatique continue efficace en vision de près comme de loin. Produit haut de gamme dans la catégorie très appréciée des loupes avec écran 4.3 pouces, « I-Loview Super HD » est proposée au prix de 990 €.

Entre autres produits présents sur le stand d’Acces’Solutions, le téléagrandisseur « Vocatex 2 Plus » du fabricant Koba. Historiquement l’un des premiers appareils d’agrandissement proposant une lecture audio des textes affichés.
La caméra « Flick », vue la première fois par le CERTAM au salon du CSUN 2013, connectable PC et tablette tactile, dont l’optique motorisée peut être contrôlée par logiciel.

Axos

Avec le distributeur Axos, nous avons longuement parlé de la nouvelle loupe électronique portable « Zoomax Snow 7 HD ». Équipée d’un écran de 7 pouces de diagonale cette loupe, très prometteuse, n’était malheureusement pas encore arrivée sur le stand le jour de notre visite au Silmo. Ce dispositif d’agrandissement, qui devrait être vendu à 1099 €, se positionne comme un concurrent direct de la loupe « I-Loview 7 HD » distribuée par Acces’Solutions : écran 7 pouces haute définition, vision de près ou de loin, sortie vers un écran externe en HDMI…

Plutôt destiné au public des scolaires, « l’Opti Verso 2 » est une caméra connectable PC par liaison USB et autonome grâce à sa batterie intégrée. Le logiciel développé pour l’environnement Windows est optimisé pour une utilisation en mode partage d’écran avec le logiciel d’agrandissement ZoomText.

« Scan 2 Voice » est une autre caméra très légère (moins d’un kilo), également connectable sur PC. Elle est fournie avec un logiciel qui en plus des habituelles fonctions d’agrandissement et de modification des couleurs, permet une lecture par voix de synthèse des textes placés sous la caméra. La version actuelle, en 5 méga pixels et connectique USB 2, devrait prochainement évoluée vers une version en 12 méga pixels et USB3 qui devrait permettre une amélioration sensible de la qualité d’affichage en temps réel.

Enfin la loupe électronique portable « Crystal XL » avec son écran Amoled de 4.3 pouces dispose d’une fonction de capture d’images et de leurs transferts possibles par câble USB vers un ordinateur.

CECIAA

Après le succès de la loupe électronique portable Ruby, le fabricant américain Freedom Scientific, représenté en France par CECIAA, propose maintenant une version XL avec écran 5 pouces et affichage haute définition.

Légère pour sa taille, la « Ruby XL HD » offre un agrandissement de 2 à 14 fois et une capture d’images avec capacité de sauvegarde étendue jusqu’à 80 images transférables sur PC. Le pied prévu pour une lecture où la loupe reste en contact direct avec le document intègre aussi une poignée à 2 positions d’ouverture pour une utilisation à distance du document.

Le téléagrandisseur « ClearView + Speech » d’Optelec, se décline avec trois types de caméras, noir et blanc, couleur ou couleur HD (4390 € à 5190 €). Par l’intermédiaire de son écran tactile de 24 pouces, l’utilisateur contrôle l’essentiel des fonctionnalités : le zoom, les couleurs d’affichage, la lecture par voix de synthèse des textes avec reconnaissance automatique des paragraphes…

Moyennant un tarif non communiqué, tous les modèles « ClearView + » distribués depuis 2005 peuvent évoluer en « ClearView + Speech ».

ETEX

Silmo d’or 2012 du meilleur produit basse vision, le téléagrandisseur « DaVinci HD » dispose maintenant d’un nouveau boîtier de commandes plus ergonomique, où les fonctions OCR et lecture audio des textes peuvent être désactivées par ajout d’un cache sur les touches dédiées à cet usage. Une fiche d’évaluation sur ce téléagrandisseur haut de gamme du fabricant Enhanced Vision devrait être publiée prochainement sur le site du CERTAM.

Dans la gamme des loupes électroniques portables Peeble, le nouveau modèle « Peeble HD » propose un zoom de 1,25 à 13 fois sur écran HD de 4.3 pouces. Par rapport aux autres produits Peeble, les touches sont davantage perceptibles et une vocalisation des menus, de l’heure et de la date courante a été ajoutée. Une poignée originale, complétement repensée, offre de multiples combinaisons pour s’adapter aux différents usages possibles (lecture, écriture, etc.).

Essilor

Sur l’un des plus grands stands du salon, le géant français de l’optique Essilor présentait le « Prodigi Duo », dernier produit basse vision conçu par la société canadienne Humanware. Très innovant, le « Prodigi Duo » regroupe dans un seul appareil, un téléagrandisseur avec écran 20 ou 24 pouces ainsi qu’une loupe électronique portable avec écran de 5 pouces de diagonale.

Sur le téléagrandisseur, les commandes sont effectuées à partir d’une surface tactile située au centre d’un plateau de lecture fixe. Elles permettent une vision en temps réel ou une capture de la page puis sa restitution sur écran. Comme pour les téléagrandisseurs classiques, la visualisation peut être agrandie et les couleurs d’affichage modifiées.

Postérieurement, grâce au traitement numérique de la page, le texte peut subir un reformatage pour, par exemple, provoquer un défilement automatique sur une seule ligne ou être lu par la synthèse vocale intégrée.

Une fois déconnectée du téléagrandisseur, la loupe électronique portable avec écran tactile peut permettre une consultation des documents transférés à partir de la base ou être utilisée de façon autonome comme dispositif d’agrandissement mobile.

Ollendorf Mess-Système

Ce fabricant allemand, spécialisé dans les instruments de mesure optique, présentait pour la première fois en France deux solutions d’agrandissement basées sur les tablettes tactiles du constructeur Samsung.

Le produit « VisuPlus 10 » utilise une tablette Galaxy Tab de 10 pouces fixée sur un pied réglable en hauteur. Un logiciel substitue son interface à l’écran d’accueil du système d’exploitation Android.Placé à la base du pied, un document est « filmé » par l’optique de la tablette et affiché sur l’écran. L’interface utilisateur constituée d’icônes aisément identifiables, permet une modification du Zoom (jusqu’à 24 fois), des couleurs d’affichage, une sonorisation des menus…

Pour une navigation dans le texte zoomé, le logiciel conserve l’habituelle gestuelle propre aux interfaces tactiles de glissé horizontal ou vertical.

Par une fonction de prise de vue, la page est mémorisée et peut subir les différents traitements d’agrandissement ou de modification de couleurs applicables à un affichage en temps réel.

En complément à ces usages, une application dédiée à la navigation Web bénéficie de ces mêmes outils de zoom et d’amélioration des couleurs. Sur les pages Web compatibles avec ce type de traitement, le reformatage du contenu textuel évite tout déplacement horizontal pendant la lecture. Pour toute opération de saisie, un clavier externe est recommandé, le clavier virtuel ne bénéficiant pas des améliorations d’affichage proposées par l’interface.

Vendue 2200 € dans sa version VisuPlus 10, l’intérêt principal de cette solution réside dans l’utilisation d’une tablette grand public et du potentiel offert par l’utilisation du système Android et de ses logiciels. L’application Web nous a semblé également intéressante. Malheureusement, les performances pour une utilisation en tant que loupe électronique portable, objectif principal de cet appareil, nous paraissent nettement insuffisantes. Limitée peut-être par les capacités matérielles de l’optique et/ou par sa gestion, la mise au point ne fonctionne pas en temps réel mais uniquement après un Tap sur l’écran tactile ou une capture de l’image. Quelques améliorations sont déjà annoncées par Ollendorf. Les prochaines mises à jour du produit devraient intégrées un OCR et une lecture par synthèse vocale des textes capturés par la caméra.

Avec le « VisuPlus 5 », une adaptation identique était présentée sur un Samsung Galaxy Note 2. Plus mobile mais limité à une diagonale d’écran de 5 pouces, livré avec un trépied spécifique dépliable, son prix n’est pour l’instant pas communiqué.

Visiole

Le téléagrandisseur « Véo » du constructeur Reinecker était l’une des principales nouveautés sur le stand de Visiole. Le modèle présenté, destiné principalement aux opticiens, regroupait l’ensemble des fonctionnalités déclinables sur les différentes configurations que ces professionnels de l’optique sont susceptibles de proposer à leurs patients malvoyants.
Le « Véo » est disponible avec un écran de 19, 22 ou 24 pouces de diagonale orientable en mode paysage, un plateau de lecture avec blocage X/Y indépendant, un panneau de commandes sans fil magnétique déclinable en deux versions.

L’optique full HD affiche une image qualitative avec un puissant Zoom et un mode antireflet efficace. Les principales fonctions sont présentes avec un réglage de la luminosité et du contraste, une fonction de lignage/fenêtrage, plusieurs modes d’affichage en combinaison de couleurs…
Appareil évolutif, le « Véo » devrait prochainement bénéficier d’une connectique PC ainsi que de la lecture par synthèse vocale des textes affichés.

Quelques produits économiques du fabricant chinois Aumed : la loupe électronique portable « Image » avec écran 4.3 pouces vendue à 590 € et le téléagrandisseur « Aumax Eco » avec écran Nec 19 pouces, aux fonctionnalités limitées, mais proposé au prix compétitif de 1990 €.

Conclusion

Les solutions basse vision exposées au Silmo s’adressent aux professionnels, plus particulièrement aux opticiens.
Ces produits montrés pendant le salon ne représentent donc pas l’ensemble de l’offre mis à disposition des usagers malvoyants par les distributeurs.

Cependant, les nouveautés que nous avons vues donnent une bonne idée des orientations prisent par les aides techniques optiques destinées aux publics déficients visuels.

Sur les téléagrandisseurs, force est de constater une nette tendance vers un traitement numérique des images captées par l’optique de l’appareil : reconnaissance de caractères et lecture du texte par une synthèse vocale, optimisation de l’affichage et reformatage du texte pour une présentation adaptée aux besoins de l’utilisateur...

Dans le domaine des loupes électroniques portables, pratiquement chaque fabricant propose désormais un modèle haute définition, résolution jusqu’à il y a peu réservée aux seuls téléagrandisseurs. Après des diagonales d’écran de 4.3 pouces et 5 pouces, les loupes avec écran de 7 pouces semblent beaucoup plus courantes. Les possibilités de vision de loin sont également de plus en plus présentes et, sur quelques appareils, l’utilisation de touches physiques est remplacée par des commandes tactiles sur écran.

Pendant la durée du salon et afin de promouvoir innovation et créativité, les exposants pouvaient voir un de leurs produits récompensés par un Silmo d’or dans une des huit catégories proposées.
Cette année, dans la catégorie basse vision, les cinq produits nominés pour ce trophée étaient représentés par trois solutions d’agrandissement mobile ainsi que deux téléagrandisseurs :

- les loupes électroniques portables « I-Loview Super HD » distribuée par Acces’Solutions, le « Peeble HD » par Etex et la tablette VisuPlus 10 du fabricant Ollendorf.
- Les téléagrandisseurs « Prodigi Duo » distribué par Essilor et le « Véo » par la société Visiole.

Cette année, après délibération du jury, c’est le « Prodigi Duo » fabriqué par Humanware qui a finalement remporté le SILMO d’or 2013.